retourGéographie : Les Collines des Styrmen (Styrman's Hills)
Fiche Article :
Titre :Les Collines des Styrmen (Styrman's Hills)
Identifiant :422
Créé le :2005-05-04 à 22:22
Créé par :Eliane Jaulmes
Modifié le :2005-05-04 à 22:22
Modifié par :Eliane Jaulmes
Crédits :
Résumé :Ces collines à l'ouest de l'Empreinte de Larnste sont un repaire d'adorateurs d'Ourox, les Styrmen.
Contributeurs :Philippe Sigaud (auteur), Eliane Jaulmes (relecteur)
Sujets :géographie, Pays d'Héort
Mots-clés :Analthain, baron, Chaos, colline, comte, Empreinte de Larnste, géographie, Karhend, Marche du Taureau, Ourox, Pays d'Héort, styrmen
Voir aussi :La Garde de Cendre(67%), L'Empreinte de Larnste : le Clos du Taureau (Bullpen)(58%), Le Fleuve Siphon(58%), Empreinte de Larnste : la Marche du Taureau(58%), Empreinte de Larnste : Fort Brillance, le monastère de Saint Ehilm(50%), L'Empreinte de Larnste : le Tula de Hu (Hustula)(42%), Empreinte de Larnste : la Plaine de Verre(42%), Géographie générale de l'Empreinte de Larnste(33%), Une vue sur le Siphon (1)(33%), Mythologie de l'Empreinte de Larnste(33%)
Repris dans :-
Pays d
Pays dLes Collines des Styrmen (Styrman's Hills)Pays d

Les collines à l'ouest de l'Empreinte sont en dehors de la Marche du Taureau. Elles sont nommément sous la charge du Comte de Karhend, mais ce dernier n'a que peu d'intérêt pour ces terres hostiles et boisées. Seules quelques petites communautés fixes de paysans et de forestiers vivent dans l'endroit, sous la menace des incursions chaotiques. L'endroit est par contre sacré pour les adorateurs d'Ourox, les styrmen, qui se réunissent là en petites troupes braillardes et indisciplinées. Ils savent que régulièrement, des créatures du Chaos réussissent à grimper les falaises nord de l'Empreinte et tentent de semer la désolation plus loin. Les adorateurs d'Ourox les attendent le pied ferme et la corne haute.
Leurs relations avec le Baron Analthain et la Garde de Cendre sont tendues. Les deux voient les autres comme des gens dédiés à la lutte, mais pas de la bonne manière. Les quelques rencontres entre les groupes se terminent plus souvent par des insultes et quelques coups que par une bonne coopération. Cela étant, lors d'une grande invasion, tout le monde se serre les coudes. Quant aux adorateurs d'Ourox qui viennent dans la Marche, on attend d'eux qu'ils présentent leurs respects au baron et ne violentent ni les paysans ni les femmes.

retour Retour